MJCF UEC Avant-Garde Facebook Twitter Youtube

JC86 - Fédération de la Vienne

JC86 - Fédération de la Vienne

COMUE : toujours plus loin dans l’austérité

 
 
 

 

A Poitiers, le 08/02/2016

 

Communiqué de Presse

COMUE : toujours plus loin dans l’austérité

 

En juillet 2015 s'est constituée la nouvelle Communauté d'Universités et d'Établissements (COMUE) Léonard de Vinci, rassemblant les pôles universitaires de Poitiers, Tours, Limoges, Orléans et La Rochelle. Dans le contexte d'austérité actuel et alors que le président François Hollande avait fait de la jeunesse l’une des priorités de sa campagne présidentielle, ce regroupement apparaît comme un nouveau coup porté à nos conditions d'études et de formations. Alain Rousset, président de notre nouvelle grande région, semble se féliciter d'avoir permis cette association et d’avoir évité de mettre les universités en « concurrence » ; il souhaite maintenant aller plus loin, quitte à passer en force, comme il le déclarait le 27 janvier dernier à l’inauguration de la plateforme Prométhée[1]. L'Union des Étudiants Communistes de Poitiers s'indigne contre ces regroupements qui s’attaquent directement à nos conditions d'études, et pour cause : la COMUE a pour mission de fermer les filières dites « doublon ». Des formations et des postes d'enseignants-chercheurs se retrouvent ainsi supprimés dans le but évident de réaliser quelques économies d'échelles et ce au détriment des étudiants et de leur quotidien. Dans un contexte de profondes coupes budgétaires imposé par le Ministère aux universités et dans le cadre d'une baisse des dotations du CPER (91,75 % des crédits, faisant passer les subventions de 28 millions à 2,45 millions d'euros), il s'agit une nouvelle fois d'une mesure mettant nos conditions d'études et de vie en péril.

 

La mise en place de la COMUE s'attaque également à la parole étudiante dans les différentes universités. Cette parole est sabordée par la centralisation des décisions au sein d'un conseil d'administration dans lequel seuls cinq étudiants sont présents, étudiants qui sont issus non seulement d'universités, mais aussi de listes étudiantes différentes les unes des autres. Dès lors, comment est-il possible de porter une parole étudiante cohérente et reflétant les réelles préoccupations des jeunes en formation que nous sommes ? Les étudiants ne sont aujourd'hui plus formés qu'au nom de la compétitivité, de la rentabilité, de l'adaptabilité aux entreprises, en faisant fi  de nos conditions de vie et de la qualité de nos formations.

 

L'Union des Étudiants Communistes de Poitiers s'engage à continuer la lutte auprès des étudiants contre ce groupement néfaste, à la logique néolibérale de rationalisation des moyens, et à exiger un service public de l'enseignement supérieur, démocratique et gratuit, permettant de porter la voix étudiante et d'assurer la réussite de tous avec des formations de qualité.

 

 

 

Contact presse :

Lukas Boyer

Secrétaire du secteur

06.47.78.73.63

mjcf86@gmail.com

 



[1] « On en aura une, et une seule. Avec Orléans et Tours, s'il le faut. » La Nouvelle République du 27/01/2016

 

 

COMUE : toujours plus loin dans l’austérité